Posted on

Rêver et rêver grand : la révolution n°2

Le temps des vacances est fait pour changer de lieu, de rythme, de vêtements, de compagnons de voyage… Vous quittez la suractivité pour vous relâchez et c’est le moment idéal pour vous réinventer. Pour cela, il va falloir lâcher les idées obsédantes (trouver l’homme/la femme/le job de ma vie, fonder une famille, gagner plus d’argent, déménager, ranger, etc) et être à l’écoute des murmures de votre cœur. La révolution consiste à accueillir les désirs de la personne tapie au fond de vous-même : le héros ou l’héroïne muselé/e. Le rêveur est un créateur qui a besoin de rêves à la mesure de son potentiel. Sachez-le : pour viser juste, il faut viser plus haut !

Dans un film, un assistant recueille un homme perdu, qui erre dans les rues et vient de faire une overdose. Il lui donne un médicament et lui dit : “Ferme les yeux et imagine ta vie idéale.” L’homme répond : «J’aimerais me réveiller le matin défoncé et me coucher le soir tout aussi défoncé».
– Oui, c’est ça ce que tu aimerais, être défoncé toute la journée. Imagine que ce soit possible sans prendre d’héroïne…
– Je n’y arriverai pas.
L’assistant lui demande son prénom : “Pedro”.
– Pedro n’y arrivera pas. Mais donne-moi le prénom de quelqu’un qui y arriverait.
– “Blade”… répond Pedro en souriant.
– Viens avec moi, Blade. On va réaliser ta vie idéale.

À partir de l’exercice précédent qui vous a aidé à vous reconnecter à votre énergie vitale (lire La richesse, c’est vous !) et au personnage principal du roman de votre vie, laissez-vous guidé/e par une voix intérieure et profonde, en acceptant de rencontrer l’inconnu. Prenez le temps de vous détendre, de vous poser dans un endroit propice à la rêverie, à l’abri des interruptions. Vous n’avez peut-être pas l’habitude de vous laisser rêver : il suffit d’être à l’écoute de votre respiration, de détendre tous vos muscles, de laisser votre corps guider vos mouvements ou votre position. Vous pouvez rêver en courant ou en vous allongeant sur un lit, en marchant ou en dansant avec la musique qui vous inspire : à vous de trouver l’endroit qui vous fait du bien pour vous retrouver. Car ceci est un moment très important, un rendez-vous avec vous-même à graver dans le marbre.

Exercice n°2 : Rêver et rêver grand

Laissez votre imagination et intuition vous guider, votre esprit vagabonder. Qu’a besoin de vivre le héros ou l’héroïne dans votre roman ? Connecté/e à l’élan vital qui vous anime, que cherchez-vous à vivre absolument ? À travers toutes les différentes expériences récentes, quel chemin se dégage ? Qu’avez-vous besoin de lâcher et quelle nécessité s’impose à vous ?
Sans tenter à répondre à ces questions de façon rationnelle, laissez-les résonner en vous. Ne cherchez pas de réponse, mais voyez où ces interrogations vous mènent. Acceptez d’être guidé par une main extérieure qui veut vous montrer quelque chose que vous ne voyez pas.
Le mouvement peut aider. Quand le corps bouge, les pensées et l’esprit se meuvent également. Dansez. Dessinez. Écrivez. Respirez. Faites un tour dans le jardin, jouez avec le chien et revenez. Les réponses sont en vous, mais seul l’esprit complètement libre peut les cueillir. Sentez que vous pouvez vous faire confiance et donnez à votre imagination créative le pouvoir de diriger vos visions. Une seule consigne : notez tout ce qui vient, aussi futile ou absurde que cela paraisse ! À chaque vision, allez le plus loin possible. Poussez-la à bout pour faire tomber vos résistances. Il n’y a rien de plus impossible que d’imaginer l’impossible. Alors osez l’impossible. Soyez courageux/se et demandez-vous : qu’est-ce qui serait encore meilleur ou plus osé ? Mettez-y du cœur.
Quand vous aurez atteint le meilleur du meilleur, vivez-le ! Sentez dans votre corps comment c’est de vivre ce qui vous semble être un pan de vie idéale. Vivez-le à fond comme si vous y étiez : visualisez, sentez,
ressentez dans les moindres détails, avec vos cinq sens. Mettez-vous à l’écoute de vos sentiments, goutez-les, savourez-les. Ce sont ces sentiments-là que vous avez besoin de vivre, ici et maintenant.

Pour finir, donnez un prénom à la personne capable de vivre et réaliser vos visions. 

Imprimez la fiche et remplissez les cases avec vos différentes visions et les sentiments qui les accompagnent.

Quelles que soient vos visions, ne cherchez pas à les réaliser maintenant (la réalisation, c’est pour plus tard). Prenez le temps de les intégrer par le ressenti et les sentiments. Vos visions sont porteuses de vos désirs. La dernière question à laquelle vous puissiez répondre actuellement, c’est : Comment ? Comment faire pour y arriver ? La loi du désir est la suivante : sentir son désir, accepter et dire oui à ce désir. Ensuite le désir trouve son chemin.

Pour aller encore plus loin, vous pouvez imaginer la cocktail line qui accompagne votre nouvelle identité héroïque ou kick ass, grâce au joyeux et inspirant billet de Pilar Lopez. Ou tester l’exercice précédent :  La richesse, c’est vous !

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

2 pensées pour “Rêver et rêver grand : la révolution n°2”

  1. Génial, merci pour ce nouvel exercice. My big summer revolution suit son chemin ! J’ai pas besoin d’être très détendue pour savoir ce que l’héroïne en moi a envie de vivre, elle le hurle ! mais je vais pousser encore plus loin… Comment ça va finir ??!!

  2. Bravo ! Quand l’héroïne hurle, hurlez avec elle, soyez à l’écoute des vibrations et accompagnez le cri avec douceur. Laissez-le se diffuser et allez aussi loin que vous pouvez… C’est de sa propre puissance qu’on a souvent le plus peur ;) Tout finira bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *