Posted on

Une vie de consolation ?

Parfois on passe son temps à se consoler. On se console en répétant des stratégies qui nous aident à éviter les conflits, extérieurs et intérieurs. Ces conflits sont réels et mobilisent notre énergie pour nous conduire à faire des choix. C’est fatiguant, alors on se réfugie derrière des automatismes comme : trop manger, fumer, boire, regarder la télé, surfer sur internet, tweeter, lire, sortir ou s’enfermer, acheter, travailler à outrance, s’épuiser dans le sport, flirter furtivement à gauche et à droite, etc. Tous ces actes inconscients, sans réel plaisir et intention, servent à nous consoler de ne pas vivre la vie qui nous attend. Que ce soit bien clair : par moment, on a vraiment besoin de se consoler. Dans ce cas-là, allez-y gaiement : savourez votre chagrin, déception, colère, frustration… Utilisez tous les moyens qui vous sont chers. Surtout n’y aller pas de main morte ! Faites-le en toute conscience. Puis sentez à quel moment l’énergie de vie ou l’élan se manifeste : comment quelque chose en vous dit stop, avec l’envie d’agir, de bouger, de faire quelque chose de constructif ou créatif. Une saine colère, rage ou détermination prend alors les rênes. La colère peut être salvatrice.
Mais quand les schémas de consolation se répètent inlassablement, c’est que la consolation est devenue un mode de fonctionnement et d’être au monde. Le cœur ne bat plus au rythme qui lui convient et il se met à vivoter. Réveillez-vous et prenez-en conscience parce que vous n’êtes pas nés pour répéter mais pour innover et créer. Suivez le moindre élan ou mouvement de votre cœur, quel qu’il soit ! Laissez votre respiration et intuition vous guider : tout mouvement est bon. Ensuite, un mouvement en entraînant un autre, un nouveau chemin se dessine. Vous êtes sur la bonne voie.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

2 pensées pour “Une vie de consolation ?”

  1. Voilà qui est fort bien posé ! Chez moi, la « consolation » dont tu parles a longtemps pris la forme du soulagement. Jusqu’au jour où j’ai eu envie d’aller explorer au-delà du soulagement, pour voir si j’y trouverais … le contentement par exemple ?! Et il était là qui m’attendait ! Depuis, on reste ensemble le plus possible (le contentement et moi ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *