Posted on

Surfer sur la vague des émotions

emotions

Acceptez de vous noyer… temporairement

Le travail émotionnel est rarement accueilli avec entrain. Souvent fui ou évité, il fait ressortir de nombreuses résistances, aussi bien dans le coaching individuel que dans les groupes que j’accompagne avec la facilitation graphique.

Ce qui rend le travail émotionnel éprouvant repose souvent sur la peur de se sentir englouti. Certaines émotions sont très puissantes, donc très intenses. Accepter de ressentir l’émotion revient parfois à accepter de se noyer ou de se perdre dans les méandres de ses nombreuses ramifications : un flot de tristesse ou de colère incontrôlable, des sensations désagréables de peur refoulée, les unes masquant les autres… Par exemple la procrastination, ou soit-disant paresse, prend souvent racine dans des peurs non identifiées, car ce sentiment fige ou paralyse. Mais les émotions exprimées de manière sécurisante ne font pas mal. Elles permettent même une libération.

Ce qui risque réellement de faire mal en se retournant contre soi vient de l’évitement ou du refus de vouloir y faire face. L’impuissance se déverse alors sur l’autre ou le groupe, car même le contrôle a ses limites. Apprenez donc à être bienveillant envers vous-même et vos blocages. Seules l’empathie et la confiance permettent le passage vers un nouvel état d’esprit et une puissance renouvelée.

La transformation passe par l’émotion

Si les grecs personnifient la dimension émotionnelle par le dieu Poséidon, celui qui règne sur la mer agitée ou calme selon l’humeur du moment, c’est que la force générée par l’émotion est bien digne de ce royaume infini et incontrôlable que sont les flots marins. Vous ne pouvez pas contrôler l’émotion, ni la faire taire, ni la mettre sous cloche indéfiniment. Elle réapparaît avec malice et bien plus violente, physiquement et psychiquement : imaginez la force de Poséidon surmontant ses chevaux de feux ! Par contre, vous pouvez apprendre à surfer avec les vagues et vous laissez glisser en suivant le mouvement des hauts et bas, tout en vous permettant de suspendre le jugement. Ce qui manifeste la réalisation du travail émotionnel est l’accalmie qui succède à la tempête : un état de sérénité et d’énergie puissante comme la magnificence d’une mer d’huile.

Vous n’êtes pas vos émotions. Quand vous lâchez prise et acceptez l’émotion présente, en la nommant et en la vivant, en identifiant les sensations et pensées qui l’accompagnent ainsi que le gouffre dans lequel elle semble vous faire sombrer, vous touchez votre humanité. Plus que ça, en réalité. Car provenant de la même racine humus (la terre), humanité, humilité et humour sont mobilisés et ravivés, à travers vos différentes expériences émotionnelles, et vous donnent accès à votre véritable puissance.

La transformation passe par la libération émotionnelle : l’émotion identifiée, reconnue et exprimée est l’authentique tremplin qui permet d’avancer dans votre projet avec plus de légèreté ou de projeter un groupe dans une nouvelle dynamique constructive et inspirante… Dites oui aux émotions : apprenez à danser avec Poséidon et plongez dans la vague d’Hokusai pour libérer l’énergie vitale contenue dans la puissante houle émotionnelle. Reprenez les rênes de votre combativité et affrontez les défis de votre vie actuelle.

Pour vous aider à explorer vos sentiments et ressources, lire et tester l’exercice Le secret des émotions.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *