Posted on

Osez aimer

oser-aimer-moi

L’amour est une énergie qui va et vient, comme une onde. Comme la vie qui naît, meurt et renaît. Libre et sans conditions… Son parcours est parfois parsemé de souffrances et de peurs, de désamour de soi… Comment aimer sans souffrir et libérer l’énergie contenue dans les histoires d’amour ou d’amitié ?

Amour de soi vs Image de soi

L’amour ne fait pas souffrir : la souffrance prend racine dans le cortège des attentes et peurs qui se fixent autour des enjeux affectifs pour sauvegarder l’image de soi. Tout se joue au niveau de la représentation de vous-même, qui fonde le jugement intime que vous portez sur vous : Avoir de la valeur ou ne pas en avoir. Continuellement à l’esprit, à travers les qualificatifs positifs ou négatifs qui vous déterminent, l’image de soi se résume par : Je m’aime quand l’image de soi est positive, ou bien Je ne m’aime pas quand l’image de soi est négative. “Image de soi = soi” est le bel amalgame qui fonde la personnalité : Je suis ce que je vois dans le miroir. Alors que se passe-t-il si le miroir se casse ?

Maintenir coûte que coûte une image de soi saine et sauve conditionne pensées et actions, et crée des tensions permanentes qui génèrent stress, malaise et burn-out. Pour échapper à ces tensions, la porte de sortie s’appelle Distraction : par le travail, le shopping, la nourriture, la télé, internet, le sexe ou autres, c’est tout ce qui permet de dépenser du temps et de l’énergie pour fuir des tensions fabriquées par vous-même.

La peur d’aimer

Sauver l’image de soi passe par la peur d’aimer (peur de perdre ou d’être abandonné) et d’être aimé (peur d’être englouti ou dévoré, de devenir l’objet excessif des attentes et craintes de l’autre).

La peur d’aimer inhibe votre capacité d’amour : vous restreignez votre cœur et rapetissez vos sentiments. Parce que les réactions de l’autre sont imprévisibles et qu’il est douloureux de vous ouvrir quand des gestes d’amour peuvent être incompris ou mal interprétés, vous vous protégez en aimant seulement selon certaines conditions et en optant pour une certaine prudence ou méfiance. L’amour se limite alors à une tentative de séduction. Perdu dans les détails, vous oubliez l’essentiel.

Votre nature profonde, c’est l’amour

Cette capacité originelle, naturelle, innée, ne nécessitant aucun effort et qui consiste tout simplement à aimer est en réalité votre nature profonde. Au-delà de votre personnalité et des conditionnements, des envies et craintes, au delà même de la compréhension intellectuelle, les amitiés et histoires d’amour servent à libérer la force d’amour tapie au fond de vous. Le but des différentes expériences est de reconnaître votre capacité d’amour et de vous libérer de ce qui vous entrave, à savoir les attentes et peurs qui vous reviennent comme un miroir. Osez aimer ce miroir quel qu’il soit. Que vous soyez en couple ou pas, le chemin est le même (“être en couple ou pas” est encore une définition qui renvoie à l’image de soi) : vous aimez en reconnaissant votre propre capacité d’amour.

L’amour est abandon et fait basculer toute logique. Dans le don d’amour (très différent de l’attente d’amour), vous lâchez prise. Sujet et objet ont disparu : il n’y a plus de Je. Vous êtes amour, présence absolue. Intense et grandiose, le sentiment amoureux peut-être tellement fort que vous aimeriez pouvoir hurler : “Mon cœur va exploser !”. Il n’est que le reflet de votre propre puissance d’amour. C’est ce que vous offre l’être aimé (merci à lui) : la possibilité de contacter et libérer votre potentiel d’amour, en sommeil habituellement (et pourtant toujours disponible en vous).

Il en résulte un accord profond avec vos pensées et actions, de façon juste et libre. Car l’amour en réalité rend heureux d’aimer et d’apprendre à aimer l’autre pour qui il est. Rappelez-vous : l’amour ne demande aucun effort, c’est une capacité innée. L’être aimé révèle vos qualités : il a poussé les nuages et vous voyez le ciel, toujours présent et prêt à être recontacté.

Vous ouvrir à l’amour

Renversez la vapeur avec empathie et bienveillance. Prenez tout ce que vous n’aimez pas chez l’autre ou dans votre parcours amoureux et dirigez le miroir vers vous. Regardez-vous dans ce que la vie vous offre comme reflet et osez vous approprier tout ce que vous rejetez à l’extérieur. Les limites de l’autre résonnent par rapport aux limites que vous tracez, le manque d’engagement que vous rencontrez fait face à votre propre peur d’aimer et d’être aimé, les conflits dans votre couple ravivent des aspects de vous-même qui luttent pour se faire entendre. Quels regards évitez-vous ?

Plutôt que de vous poser la question : “Suis-je aimé ?”, essayez : “Est-ce que j’aime ? Comment est-ce que j’aime ?” ou “Est-ce que je me laisse aimé ? Comment est-ce que je me laisse aimé ?”. Célébrez votre propre capacité d’amour, en accord avec une résonance et justesse intérieures. Soyez honnête avec vous-même et laissez cette honnêteté vous guider.

Ouvrez-vous à toutes les formes d’amour (en sortant de la vision limitante de l’image de soi). Aimez sans vous perdre dans ce qui n’est que pâle copie et leurre de l’amour (et qui prend la forme du besoin, de l’attachement, d’une attente). Osez aimer autant que vous le permet votre immense potentiel d’amour. L’amour se révèle dans l’espace laissé vide par votre mouvement vital et spontané (si vous cherchez l’amour, vos projections occupent l’espace). Autorisez l’amour de soi et de l’autre à s’épanouir en vous un peu plus chaque jour.

Si vous êtes tenté par une écoute méditative et introspective, voici une série de vidéos réflexives, intitulées “Osons aimer” par Jean-Pierre Mesnil pour apaiser les conflits qui s’activent autour de l’amour.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

2 pensées pour “Osez aimer”

  1. Belles reflexions… J’ai fait une sorte de « gestation »sur ce thème il y a plusieurs mois suite à la lecture d’un texte (sur ce site je crois !) qui parlait en gros de l’idée qu’imaginer des evenements c’était les vivre entièrement, complètement avec le corps et les emotions etc… Je me disais certes, oui, j’en suis consciente mais pour l’amour, ca ne marche pas (en tout cas chez moi…)alors j’ai pensé (pas seule) a ce que vous évoquez dans ce post et pour aller vite, au final, de facon naturelle et presque magique, l’amour est arrivé, et j’ai pansé des blessures d’amitié également. Bref suite a cette reflexion sur l’amour il a eu beaucoup de changements dans ma vie au niveau relationnels. Ce post me touche donc car cela est frais dans ma vie…
    Merci et bonne fin d’année :)

    1. Merci pour ce délicieux témoignage. Les relations affectives sont comme une processus qui nous guide pour nous ouvrir à l’amour. Je me réjouis que cette ouverture se manifeste avec emphase dans votre vie. Voici un beau tremplin pour une nouvelle année qui commence ! Très belle année d’amour et de joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *