Posted on

Oh my bed, une révélation

Oh my bed!

Vous sentez-vous très fatigué/e en ce moment ? C’est plutôt bon signe ! Car vos résistances sont en train de lâcher : le contrôle que vous avez l’habitude d’exercer ne tient plus et vous vous décomposez. Peut-être avez-vous envie de vous laissez disparaître sous une montagne de couettes ?… Par moment, la meilleure relation possible est celle que l’on entretient avec son lit. De la même façon qu’Eva, l’héroïne de “La femme qui décida de passer une année au lit”, disparaît sous ses draps pour trouver un sens à sa vie, que Dominique Laureau vide sa tête, ses armoires, son agenda et ses carnets d’adresse pour trouver sa liberté dans “L’art de la simplicité”, ou qu’à mon tour je prends trois jours pour me perdre dans un no man’s land de sensations et me reconnecter à l’essentiel, vous aussi vous pouvez cultiver votre façon unique et précieuse d’être en disparaissant. Ce qui disparaît, ce n’est pas vous ! Ce sont les masques qui vous plombent et les idéaux qui n’ont plus lieu d’être. Dans la disparition, le vide ou l’ennui, il y a révélation. C’est la liberté. Liberté totale qui permet de sortir du connu et du carcan (lire ici “Se libérer du connu” par Krishnamurti). Insouciance. L’image que vous avez de vous-même est chamboulée à jamais. Heureusement, vous redevenez vous-même, c’est-à-dire un/e parfait/e inconnu/e !

Dans ces moments-là, revient la question cruciale du besoin actuel : “De quoi ai-je vraiment envie ? À quoi ai-je besoin de m’ouvrir ?” Posez-vous cette question. Souvent les mêmes pensées ou idées reviennent, alors pour affiner le jeu, n’hésitez pas à renverser vos habitudes en imaginant l’opposé, et encore le contraire, jusqu’à ce que cette recherche devienne un non-sens. Là, une vérité émerge, souvent sans mot : une sensation, un sentiment, quelque chose d’indicible mais qui résonne et réveille. Habitez ces sensations. Soyez cette personne que vous avez l’impression de ne pas connaître vraiment mais qui vous ressemble. Quand vous touchez l’innommable, vous êtes dans le vrai. Cela s’accompagne d’un sentiment d’étrangeté et de lâcher-prise par rapport à ce que vous croyez ou pensez de vous-même. Un espace nouveau se crée. Et c’est Eva qui le dit… après avoir passé un an dans son lit.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *