Posted on

No Wi-Fi last night

Urgent

Les personnes que je reçois sont souvent dans un état d’épuisement avancé et la première chose que j’aimerais leur dire, c’est : “Allez donc vous coucher. Dormez tant que vous voulez. Reposez-vous et puis revenez me voir.”

La vraie pollution est invisible

Récemment j’ai eu la chance de rencontrer une personne électro-sensible qui a confirmé les effets néfastes du Wi-Fi, dont les ondes radio ont un impact alarmant sur la santé. Au premier abord, c’est assez déprimant de réaliser que des ondes nocives de puissance phénoménale nous affaiblissent à chaque instant. Cette personne se dédie depuis à aider ceux qui souffrent des nuisances électromagnétiques (son premier métier était informaticien !), notamment les enfants touchés par des maux longtemps inexpliqués comme des migraines à répétition, l’insomnie, un état de fatigue chronique qui peut aller jusqu’à la paralysie, des retards de croissance, etc. Changer d’environnement en réduisant notablement l’impact électromagnétique suffit à rétablir un état de santé satisfaisant avec disparition des symptômes (voir son site ici).

Moi-même je me sens souvent très fatiguée en ville. Même après avoir passé plusieurs jours au vert, dès que je remets les pieds dans la capitale ma vitalité se dissout à la vitesse de la lumière. En discutant avec un ostéopathe, le verdict est tombé : je dois éviter les ondes Wi-Fi et troquer mon portable contre un téléphone fixe filaire. Voilà qui explique mon besoin incessant de nature : il me faut me recharger continuellement pour combler l’effet “caisse de résonance électromagnétique” qui sévit à Paris.

Comme dit mon ami spécialiste : “Il y a des solutions”. Une nouvelle technologie est en chemin, le “Li-Fi”, à base de lumière pulsée et qui n’aura plus les effets nocifs des ondes radio. Celle-ci ne sera accessible au grand public que dans quelques années. D’ici là, pour vous sentir gorgé de vitalité et optimiser votre précieuse santé, voici quelques conseils :

  • Éteignez autant que possible votre portable. Si vous voulez continuer à recevoir des appels, enlevez le Wi-Fi et la 4G (même en état de veille, votre portable cherche les réseaux et diffuse une énorme quantité d’ondes radio). La nuit, ne laissez pas le portable dans votre chambre et encore moins posé à côté du lit. Ou bien uniquement en mode avion.
  • Idem pour la tablette : n’activez le réseau Wi-Fi que quand vous en avez besoin, le reste du temps mettez-la en mode avion.
  • N’utilisez pas un portable ou une tablette en plein chargement et encore moins à côté du lit où vous dormez (la prise de recharge n’est pas à la terre !).
  • Les écouteurs de votre portable ne limitent pas les effets des ondes : au contraire, celles-ci suivent le fil jusque dans vos oreilles. Il existe des oreillettes anti-ondes qui, tout en étant abordables, vous protègent et optimisent l’écoute : les oreillettes anti-ondes Aircom A1 stéréo ici.
  • Pour bien dormir, coupez votre box Wi-Fi (dans l’idéal, il faudrait couper tout le réseau électrique de votre chambre) et laissez vos portables, tablettes et ordinateurs éteints dans une autre pièce.
  • Dans la mesure du possible, privilégiez le filaire : connexion filaire à la box, téléphone filaire (le téléphone sans fil est aussi nocif qu’un portable).
  • Passez le moins de temps possible sur votre ordinateur, tout du moins coupez la connexion Wi-Fi quand vous n’en avez pas besoin.
  • En voiture, en métro ou en train (et bientôt en avion !), l’effet est démultiplié par le mouvement et le fait d’être “en boite” : coupez tout si possible. Idem pour le Bluetooth. Pensez donc aussi à vos voisins que vous polluez allègrement avec le Wi-Fi et la 4G qui turbinent !

 

Donnez-moi 1000 jours

Sortir de l’urgence

Tous ces conseils sont avant tout d’ordre physique et psychique. Car mettre la technologie à distance, c’est également réhabiliter un espace-temps plus compatible avec notre nature humaine. Prenez un peu de recul et regardez-vous agir. Prenez conscience de la façon dont votre cerveau s’emballe et mobilise votre précieuse énergie en ruminations. Avez-vous vraiment besoin de la somme d’informations dont vous êtes gavés chaque jour ? Voulez-vous réellement rester accroché à votre portable jour et nuit ? Pensez-vous nécessaire de vivre et travailler toujours dans l’urgence ?… À chacun d’y voir clair à sa façon.

Si vous ne décidez pas de la façon dont vous voulez passer votre temps, les autres le feront pour vous. C’est ainsi que tout est devenu urgent et parfois de façon parfaitement inutile. En réalité, très peu de choses sont urgentes et il n’y a que le silence et la distance qui facilitent le discernement nécessaire. L’urgence sert à gesticuler et à faire du bruit. Du bruit, nous en avons en quantités industrielles. Voici venir peut-être le temps d’en faire le moins possible pour savourer une vie juteuse à souhait. Peut-être que votre vérité se révèle aussi ailleurs, dans un temps qui s’étire, à travers une simplicité décalée ou un vide apparent. Slow time, low tech. Les accélérations ne sont possibles qu’à partir d’un rythme intérieur qui se respecte.

Il y a quelques semaines, j’écoutais un designer en pleine maturité expliquer le regard qu’il portait aujourd’hui sur son travail. Son vœux le plus cher était de pouvoir dire à ses clients : “Donnez-moi mille jours et je résous votre problème en bonne et due forme”. “Donnez-moi mille jours…”, voilà qui résonne et fait battre mon cœur à rythme décent.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *