Posted on

Laisser agir la transformation

De la souffrance à la joie d’être
Il existe un passage qui permet de transformer l’inconfort ou la souffrance en joie d’être.

Vous avez peut-être l’habitude de vous en prendre aux autres pour vos malheurs. Les autres ne sont toutefois pas la cause de votre inconfort ou souffrance : comme vous, il ne sont que les instruments d’une réalité construite sur le désamour de soi. Le désamour est le chas de l’aiguille à travers lequel vous êtes invité à passer pour changer le monde que vous créez malgré vous. Un énoncé facile à dire mais beaucoup plus difficile à mettre en œuvre.

Lâcher l’amalgame

Pour avancer, il peut être utile de séparer ce qui vous arrive – la situation que vous vivez ou bien l’obstacle rencontré – de la personne impliquée sur laquelle vous jetez votre désarroi ou ressentiment. Au lieu de nourrir un amalgame déjà usé jusqu’à la corde, vous avez besoin de dissocier l’expérience et les faits de vos attentes et projections vis-à-vis de telle ou telle personne.  Pour cela, il est nécessaire de trouver un espace d’accueil en soi : prendre un temps d’introspection avec vous-même pour ressentir les émotions qui vous affectent, les laisser vous traverser et apprendre à vous aimer dans cette position si vulnérable. Ensuite – et seulement quand le cœur est allégé et que l’amour de soi (et de la situation) a pu se vivre pleinement – pouvoir élaborer un nouveau point de vue. Ceci s’apparente à un léger déplacement qui permet pourtant de changer complètement la donne. En effet, en sortant du cercle vicieux du désamour, vous vous reconnectez à votre énergie de vie et considérez alors la situation sous un tout autre angle. Souvent, à cet infime mouvement qui change les perspectives, la vie répond en apportant son soutien sous la forme d’un petit signe qui redonne du baume au cœur.

Traverser l’émotion

Les émotions ont besoin de s’exprimer et d’être pleinement accueillies, dans une bienveillance totale, pour nettoyer le cœur et faire place, à travers le vide, à un désir de vie renouvelé. Les réponses à vos questions se trouvent en réalité dans le désir de vie : vous n’y avez accès qu’à travers le processus de transformation décrit ici. Sans ce dernier, vous ne faites que répéter ce que vous connaissez déjà : les mêmes rancœurs, jugements ou scénarios. Au cœur du défi et de l’obstacle se trouve l’expérience qui permet de transformer et faire basculer la souffrance en joie d’être. Celle qui vous reconnecte à votre force de vie et à partir de laquelle vous pouvez sentir une réponse adéquate s’imprimer en vous.

Traverser l’émotion
Accueillir une émotion peut ressembler à une traversée du désert ou de l’enfer.
Tout est question d’interprétation

Cette gymnastique du cœur nécessite un apprentissage : au début, elle se fait difficilement et le processus est long, parfois même très long. Avec de l’entrainement, elle reste une épreuve, une réelle confrontation avec ce qui vous limite, mais la conscience a intégré qu’il s’agit d’un processus en cours, une confiance s’installe et la transformation est de plus en plus rapide, voire inattendue. Vous interprétez une partition : il est important de pouvoir en prendre la mesure et de la remettre à sa juste place pour retrouver une liberté de penser et d’action. Les dieux grecs, par exemple, vous aident à comprendre sur quelle partition vous évoluez, par les énergies qu’ils incarnent et que vous revisitez à votre façon. À travers les symboles et les histoires qu’ils véhiculent, reconnectez-vous à la multiplicité de votre potentiel : le 7 juillet, un mini-atelier exceptionnel vous permet de tirer la carte du dieu ou de la déesse qui sommeille en vous et d’en connaître les différentes facettes. Plus d’infos ici.

Interpréter ses expériences
Au lieu de donner toujours la même interprétation à vos expériences, favorisez le processus qui permet de vous ouvrir à d’autres façons de voir.
Résumé pour laisser agir la transformation

Face à un obstacle, un évènement qui vous heurte ou vous secoue, voici une marche à suivre et à pratiquer aussi souvent que possible :

  1. Questionnez l’interprétation que vous donnez à ce qui vous arrive : et si l’histoire que vous vous racontez était tout autre ?
  2. Prenez le temps nécessaire pour mettre à distance la situation et les personnes impliquées : enveloppez-vous d’un voile, recentrez-vous sur vous-même et acceptez de ne pas réagir. Plongez en vous pour ressentir l’émotion et la façon dont la situation vous affecte. Voyez comment vous pouvez vous aimer au cœur même de l’intolérable ou de l’inacceptable. Apprenez à vous suffire à vous-même : apportez-vous la reconnaissance, la compassion ou la douceur dont vous avez besoin.
  3. Quand le besoin est nourri, sentez votre énergie vitale rejaillir et vous guider vers une nouvelle vision de la situation. Quelque chose s’est éclairci ou vous appelle, qui diffère souvent de votre réaction initiale. Soyez curieux de là où la vie vous porte et acceptez le regain de confiance qui émerge.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *