Posted on

Je dis “je” et je suis puissance

Dire Je, c’est accéder à la parole, à la pensée autonome et par conséquent à votre puissance. Si, comme Antigone, vous vous emmurez dans une grotte, c’est que vous croyez être être castré et coupé de votre pouvoir : vous croyez que la puissance est ailleurs, dans l’Autre, et êtes séduit par la lumière en face. L’Autre, c’est un homme, une femme, une famille, une idéologie, une religion, etc. Le pouvoir est donné à l’autre, mais c’est de votre identité dont il est question. Si vous vous en séparez, vous mourrez… dans un premier temps. C’est le vide, l’inconnu. Mais ce qui est vraiment inconnu, c’est votre propre énergie sexuelle (votre puissance) et la mort. Ce mécanisme est une défense contre le vide, le vide en soi d’où va émerger le désir. Le désir, c’est dire “je”, devenir sujet (sinon vous restez l’objet du désir de l’autre, le “bon garçon” ou la “gentille fille”).

Œdipe sur la route, raconte la traversée de ce vide, un merveilleux livre d’Henry Bauchau, symbolisée par l’errance d’Œdipe, devenu aveugle, avec sa fille Antigone : comment il affronte les ténèbres qu’il porte en lui jusqu’à atteindre la connaissance de soi et recouvrer la vue. Avec le chant, la danse, la sculpture, le rêve et le délire comme moyens de libération. Un roman qui tient au corps.

À propos de Vanina Gallo

Je prends soin de l’épanouissement des personnes par le coaching et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse d’un accompagnement pour relever vos défis professionnels et relationnels, ou qu’il s’agisse de faciliter les réflexions et visions d’un groupe par la pensée visuelle et la facilitation graphique, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *